Vision

Le gouvernement israélien doit engager un processus régional afin de promouvoir des accords politiques et sécuritaires avec les Palestiniens et les États arabes concernés. Ces accords permettront de renforcer la sécurité d’Israël et d’établir des frontières permanentes et reconnues. Ils garantiront une solide majorité juive ainsi que le caractère démocratique du pays, pour les décennies à venir.

L’accord avec les Palestiniens sera basé sur le principe de « deux États pour deux peuples » et établi sur la base des frontières de 1967, avec des arrangements et des ajustements découlant des besoins sécuritaires et démographiques d’Israël, ce qui empêchera la création d’un état binational.

La réalité du Moyen-Orient en impose la nécessité. L’initiative de paix arabe (appelée aussi “initiative saoudienne”) permet de conclure un accord combiné – avec les Palestiniens et les États arabes concernés – qui renforcera considérablement les intérêts sécuritaires nationaux d’Israël.

Les forces de sécurité israéliennes ont la capacité de sécuriser toute frontière déterminée par le gouvernement israélien et approuvée par le peuple israélien.

Objectifs du mouvement

■ Informer le public israélien des avantages, à la fois d’un point de vue national et individuel, de ladite initiative politique et sécuritaire et lui donner la confiance qu’elle est réalisable et qu’elle sert à renforcer la sécurité de l’État d’Israël.

■ Sensibiliser le public israélien au fait que ne pas suivre ce cours risque d’entraîner une dérive vers un État binational, un isolement diplomatique, des sanctions économiques et autres et de porter atteinte à la sécurité du pays.

Nous sommes de hauts fonctionnaires des agences de sécurité israéliennes à la retraite. Ensemble, nous représentons de nombreuses années de service dans l’armée israélienne (Tsahal), le Mossad, le Shin-Bet et les forces de police nationale. Nous sommes unis dans notre détermination de préserver Israël en tant qu’État juif et démocratique, pour notre génération et pour les générations à venir.

Nous pensons qu’il est impératif, possible et urgent pour Israël de lancer une initiative régionale visant à déterminer les frontières pouvant garantir la sécurité de ses citoyens ainsi qu’une forte majorité juive. Une telle initiative renforcera la société israélienne de l’intérieur, permettra une gestion plus efficace des menaces de sécurité, ouvrira la voie à une importante transformation politique, sécuritaire et socio-économique et renforcera la position internationale d’Israël.

Les forces de sécurité israéliennes ont la capacité de sécuriser les frontières finales, telles qu’elles seront déterminées par le Gouvernement israélien et approuvées par le peuple israélien. Les allégations selon lesquelles un accord porterait atteinte à la sécurité ne sont pas fondées ; au contraire, les accords politiques renforcent la sécurité.

Tsahal peut répondre de manière efficace à tout défi de sécurité, et sa force fournit au Gouvernement israélien l’espace de négociation requis afin parvenir à de tels accords.

Nous pensons que le Gouvernement israélien peut et devrait formuler une initiative régionale fondée sur une réponse appropriée au potentiel positif contenu dans l’Initiative de paix arabe.

Les réalités régionales sont de plus en plus complexes et dangereuses et comprennent des éléments de fanatisme religieux. Parallèlement, des intérêts communs sont apparus entre les pays arabes pragmatiques et Israël, pouvant servir à promouvoir des accords régionaux et une solution au conflit israélo-palestinien.

Pour l’État d’Israël, les traités de paix avec les États arabes et les accords régionaux sécuritaires et politiques sont des objectifs vitaux de sécurité nationale. Ces accords doivent constituer la base d’une plus grande stabilité régionale.

Dans le contexte de développements géostratégiques importants, la réalité régionale qui émerge rend possible et impérative la mise en place d’accords sécuritaires et politiques régionaux, parallèlement à la promotion d’une résolution du conflit israélo-palestinien.

Compte tenu de la légitimité découlant de son approbation par les États arabes et la communauté internationale, cette double stratégie améliorera considérablement la sécurité et la prospérité nationales d’Israël, ainsi que la résilience et la durabilité d’un accord israélo-palestinien.

Cette approche permettra surtout à Israël de réaliser sa vision sioniste d’un État démocratique à majorité juive solide et d’un foyer national pour tous les Juifs, offrant l’égalité des droits à tous ses citoyens, dans l’esprit de sa Déclaration d’Indépendance.

Nous sommes à la croisée des chemins concernant l’avenir de l’État d’Israël. Poursuivre uniquement la voie de la « gestion des conflits » et de la « maîtrise des menaces » pourrait mener à un État binational et à la fin de la vision sioniste.

Nous cherchons à encourager les dirigeants israéliens à adopter la vision de notre mouvement et les mesures proposées pour sa mise en œuvre, ainsi qu’à placer le sujet en tête de notre programme national.

Nous cherchons aussi à convaincre le public israélien que les accords sécuritaires et diplomatiques régionaux ainsi que les progrès vers un accord avec les Palestiniens contribueraient à notre sécurité nationale et à obtenir leur adhésion à une voie autre que celle menant à l’impasse actuelle et au cycle sans fin de la violence est possible.

Télécharger

Download (PDF, 510KB)