Qui sommes-nous?

Les Commandants pour la Sécurité d’Israël (CIS)

“Commandants pour la sécurité d’Israël” est un mouvement politique non partisan composé d’un nombre important de généraux de Tsahal à la retraite et de leurs équivalents du Mossad, du Shin Bet (Agence de sécurité intérieure) et de la police (plus de 280 généraux). Tous partagent la conviction qu’une solution à deux états avec les Palestiniens, dans le cadre d’un accord régional de sécurité, est essentielle, tant pour la sécurité d’Israël, que pour son avenir en tant que foyer national et démocratique du peuple juif.

Conscients que les conditions actuelles ne sont pas réunies pour la réalisation immédiate de cet objectif, les membres du mouvement visent à influencer la politique nationale et l’opinion publique, et ce, dans un double but : préserver les conditions d’une éventuelle réalité à deux états à long terme, tout en améliorant la sécurité des Israéliens et le bien-être des deux peuples dans l’immédiat.

Pour l’heure, le mouvement est particulièrement préoccupé par les initiatives du gouvernement et de la Knesset visant l’annexion de la Cisjordanie, et par d’autres mesures qui contribuent à rendre impossible une éventuelle séparation entre les deux peuples et qui compromettraient donc toute solution à deux Etat dans le futur. Il s’agit notamment d’une législation controversée visant à faciliter des scénarios d’annexion unilatérale.

Au cours des mois à venir, le mouvement prévoit de lancer une campagne d’envergure à l’échelle nationale, pour présenter la nature dangereuse de telles initiatives et la menace qu’elles représentent pour l’avenir du projet sioniste.

Les membres du mouvement sont convaincus que:

  • L’illusion d’un statu quo et l’impasse actuelle sont préjudiciables à la sécurité d’Israël.
  • Les débats sur l’existence d’un partenaire ou non ne doivent pas servir de prétexte à l’inaction.
  • Les compétences de nos agences de sécurité assurent au gouvernement la liberté d’action nécessaire pour prendre les initiatives qui s’imposent.
  • En attendant que les conditions soient réunies pour arriver à un accord sur le statut final, Israël doit prendre l’initiative et déclencher les actions suivantes:
  • Entamer un processus de séparation progressive des Palestiniens, par le biais de mesures sécuritaires, civiles, économiques et diplomatiques [Pour plus de détails, voir le plan du mouvement : “La sécurité avant tout”;]
  • stabiliser la situation à Gaza par un important programme de reconstruction des infrastructures , accompagné d’un solide accord de cessez-le-feu [Pour plus de détails, voir la proposition du mouvement “Gaza : une stratégie alternative”];
  • geler tous les plans d’annexion « rampantes » ou autres, de la Judée-Samarie.

Ces mesures permetrons:

  • Au niveau local, de préserver les conditions d’un futur accord basé sur le principe de deux états pour deux peuples, d’améliorer la sécurité de notre peuple et d’apporter espoir aux Palestiniens;
  • Au niveau régional, de renforcer la position de notre pays, grâce à la promotion  d’une structure de sécurité régionale qui permettrait de contrôler les ambitions hégémoniques iraniennes et de faire face aux autres  facteurs régionaux de déstabilisation;
  • Sur le plan international, de rappeler notre engagement pour une solution à deux états, et contrecarrer les initiatives hostiles telles que celles de BDS.

Forts de plusieurs décennies d’expérience au service de la sécurité du pays, chacun des Généraux du mouvement (plus de 280) ont pour seuls motivation et engagement, la sécurité et le bien-être de l’Etat d’Israël.

Motivé par un sentiment d’urgence au regard des occasions manquées par le passé, des défis et opportunités actuels, et inquiet de l’orientation nationale globale, notre mouvement a adopté un plan d’action pour l’année 2018-2019, qui se concentre sur un seul objectif : convaincre le public israélien de la nécessité d’appeler nos dirigeants à se rallier à notre ‘cri de bataille’:

Pas d’annexion. Séparation !

Membres du mouvement